Angel Fall

Revue de presse novembre 2017

Revue de presse

Publié par Angel Fall sur lundi 6 novembre 2017

 

Chroniques de l’album « L’empreinte » – oct / nov 2017

« Angel Fall soigne les ambiances oniriques et plus musclées, dans la lignée de ses influences, Arcade Fire ou David Bowie » ROCK & FOLK

« Une pépite » LYLO

« Le dernier Angel Fall est renversant » ZEBROCK

« Une voix superbe et inhabituelle dans le paysage du rock d’ici » LE PARISIEN etudiants

« Des ambiances lancinantes qui rappellent Radiohead, une production qui sert à merveille chaque instrument et contribue à l’harmonie pesante et mélodieuse » FRANCOFANS

« Climats et ambiances sont variés, la musique se fait insaisissable et fuyante, progressive, alternant arpèges apaisants et attaques électriques voire violentes. Une réussite » SUR LA MÊME LONGUEUR D’ONDES

« Il faut écouter ce disque comme on se laisse prendre par la main, se laisser embarquer dans ses ambiances délicates et planantes, magnétiques et tourmentées. On voit les paysages s’étirer et les saisons défiler » FENETRES SUR BLOG

« Une musique d’une grande richesse. Une ambiance complexe et ensorcelante, un album du cœur et de l’âme » A VOIR A LIRE

« La maturité est là comme sur le nouvel album L’empreinte une pépite indé à découvrir en live. » L’ECHO REPUBLICAIN

« C’est de qualité, des atmosphères fortes et de belles mélodies » MUSICBOX

« Angel Fall s’avère être une superbe découverte d’un groupe francais à l’écriture rock empreinte de poésie et de mélodies » MUSICWAVES

« L’amateur de rock indé onirique mais costaud finira forcément par trouver ses marques et par crier au génie » ZICAZIC

« Un second opus inspiré et onirique » ROCK MADE IN FRANCE

« Le secret le mieux gardé du rock indé français sort son nouvel album, treize titres rageurs et rêveurs » DIVERTIR

 » Angel Fall prouve que le prog rock hexagonal peut épouser avec justesse et raffinement la culture anglo-saxone. » COURRIER DES YVELINES

« Angel Fall délivre un album rock puissant avec une écriture poétique sans pareil » LES OREILLES CURIEUSES

« Plus on découvre l’univers complexe et prodigieux d’Angel Fall, plus la diversité musicale qu’il nous inspire se rapproche inexorablement de l’être humain, de sa chair et de son sang » INDIE MUSIC

 

Radio et TV

Classements Ferarock :

Entrée n° 44 classement Feraliste sept 2017

Entrée n°29 classement XXX de France

Vous écoutez Angel Fall sur :

Radio Néo (95.2 FM), Radio Nouveaux Talents (1575 AM), Ferarock : Chuo FM 89.1 (Ottawa, Canada), Coteaux 104.5 (Auch), Equinoxe 106.4 (Namur, Belgique), Radio Gresivaudan 87.8 (Crolles), RCV 99.00 (Lille), Vallée FM 96.6 (Marne La Vallée), Patchanka radio vexin 96.2 (Les Mureaux), Radio 16, 99.2 (Bessèges)…

Emissions spéciales, interviews, live acoustiques : LFM 95.5 FM, RTL2, Aligre (93.1 FM) : le Clou de la soirée, Rock One sur Triangle FM (98.4 FM), Coteaux (104,5 FM), Vallée FM (96.6) + TV : Angel Fall invités de Théo Phan (Direct 8), diffusion live des concerts du Mans Cité Chanson et de Nantes sur France 3.

RTL2

« Leur crédo, le rock, le vrai, associé à la voix envoûtante de Jules, ça donne des titres très inimitables, qui tour à tout percutent, s’envolent, choquent et attendrissent, un groupe qui s’inscrit dans la lignée de Noir Désir »

Ouest France

« Angel Fall, comme tombés du ciel. Depuis la sortie de leur premier album “Mon Vampire”, ils multiplient les scènes : une programmation aux Francofolies de la Rochelle, Solidays les programme en “nouveau talent” sur la scène Domino, finalistes au Grand Zebrock, ils sont passés par la Fête de l’Huma et sur bon nombre de scènes parisiennes. Un groupe qui déménage !”

Presse océan                               

“Toujours sur la route depuis la sortie de leur premier album « Mon Vampire », disque programmé sur plusieurs radios en France, le groupe a brûlé des dizaines de planches dans des salles parisiennes (la scène Bastille, le Réservoir, Le Sentier des Halles, le Baiser Salé…) ou en province. Leur étape nantaise est attendue.

Le groupe débute son set et pose tout de suite son ambiance, avec son rock torturé oscillant entre Radiohead, Muse, Pink Floyd. Le groupe est habitué aux grandes scènes (Solidays, Francofolies, Fête de l’Huma)”

Nantes Poche

“ Depuis la sortie de leur premier album en 2005, l’actualité du groupe s’accélère : une participation au chantier des francos aboutit à une programmation aux Francofolies de la Rochelle. Ils ont été finalistes au Grand Zebrock. Le titre Venus se retrouve sur le sampler de Rock One et l’album est programmé sur plusieurs radios en France. Dans la foulée, le groupe a enchaîné une quarantaine de concerts survoltés à Paris et en province. ”

The French Touch

« Mieux qu’une offrande, on peut qualifier cette petite perle de rock psyché comme maxi anthologique.

Chaque titre transporte dans un monde magique, celui de mélodies à écouter encore et encore, d’effets originaux et d’une voix… Ah !.. D’une voix digne de grands noms tels que Yorke ou Bellamy.

Angel Fall a d’ailleurs ce petit quelque chose d’inexplicable qu’on retrouve dans « Showbiz » des illustres Muse sur des titres comme « le roi de la piste » ou « Robot d’amour ». Le phrasé très particulier du chanteur donne du poids aux textes qui sillonnent entre bizarrerie et émotion.

Bang Bang, instrumentale laisse voir toute l’envergure de la richesse musicale.

Le dernier titre, « cow-boy song » surprend encore et montre à quel point tous les genres sont à la portée de ce groupe aux mille facettes. Country mélodieuse qui nous laisse avec un petit sourire de bien-être qui réclame « une autre, une autre ». Ca tombe bien, le groupe est actuellement sur son deuxième album.

« Du bonheur à l’état pur. Brut, natif, volcanique. Quel pied… C’[est] mieux que tout. Mieux que la drogue. Mieux que l’héro, mieux que la dope ; coke, krak, feat, joints, shoot, sniff, pet, ganja, marie-jeanne, cannabis, beuh, peyonne, buvard, acide, LSD, ecstasy. Mieux que le sexe, mieux que la fellation, 69, partouze, masturbation, tantrisme, kamasoutra, mode thaïlandaise. Mieux que le nutella au beurre de cacahouète et les milk shake dans le miel […] Mieux que le déhanché d’Emma Peal, Marylin, la Schtroumpfette, Laracroft […] Le space Mountain, la roue du Père noël »*

Que dire de plus ? Je vous mets au défi de ne pas aimer et prend à ma charge toutes les responsabilités…

La Grosse Radio

« Coup de coeur. Un rock tourmenté, écorché et terriblement émouvant. »

L’humanité

Un trio pop rock pour défaire les standards existants, et proposer une musique différente, dans des textes alternant français et anglais. Les ambiances travaillées évoquent King Crimson, The Doors ou Rollins, mais on reconnaît déjà à Angel Fall une démarche nouvelle et innovante, un son original.

Openmag

« Angel Fall, le quatuor originaire des Yvelines sort un nouveau maxi intitulé « Le Roi de la Piste ». Cinq titres où le groupe mélange les genres les plus insolites. Le premier titre, « Le Roi de la Piste », prend des accents de tango rock aux allures sombrissimes et « En l’air » est une ballade lascive où la voix du chanteur, Jules, s’emplit d’émotion.

Mais Angel Fall n’a pas qu’une seule corde à son arc et pour preuve « Bang Bang » est une piste instrumentale aux riffs énervés et « Cowboy Song » une chanson folk, interprétée en anglais pour ajouter sa touche country.

« Le Roi de la Piste » est tout comme le meilleur whisky des saloons. Sans la gueule de bois. » (Louise Chen)

Rock-One

Angel Fall nous transporte dans un univers magique et chaotique, où seules les émotions jaillissent”

Zebrock.net

“Angel Fall, le plus arty des lauréats du Grand Zebrock 2005, nous donne des nouvelles fraîches : cinq titres, dont un instrumental, produits par le groupe avec un soin remarquable.

Ample et lyrique, sa musique s’est affinée. Le Roi de la Piste, un tango-rock inspiré, ouvre le bal. A plus d’un titre ce morceau pourrait tourner en radio : qualité du texte, expression du chant, subtilité des arrangements, et les autres morceaux ne sont pas en reste.

On devine que l’année a été mise à profit pour travailler dur. Et le résultat est là : plus de concision, des textes à l’écriture soignée, un chant qui s’est débarrassé des manières qui pouvaient agacer, un style qui s’affirme sans complexe et propose une touche originale dans le panorama rock. Ajoutons-y des musiciens qui jouent remarquablement et avec cohésion.

Fort de cette réalisation, Angel Fall reprend la route des salles, pour des prestations dont nous savons la qualité et l’intensité parfois troublante, tant le groupe se donne. Nous ne serions pas étonnés que les mois qui viennent soient ceux de la révélation méritée des Yvelinois chics. »

La Montagne

Les Montluçonnais ont pris le temps de s’arrêter pour plonger dans l’univers très rock des Angel Fall. Très expressifs sur scène, les franciliens ont prouvé que les textes ont autant d’importance qu’un riff de guitares. Depuis qu’ils tournent et font les premières parties de Dyonisos ou des Wampas, les Angel Fall s’amusent autant sur scène jusqu’à faire une reprise musclée de Vanina.”

Bonjour Bobigny

« Finaliste il y a un peu du Mans Cité Chanson, le groupe rock Angel Fall raconte son aventure du Grand Zebrock « Cela a été une véritable opportunité pour nous de prendre du recul sur notre propre musique en travaillant avec le regard extérieur, l’oreille de personnes dont c’est le métier explique Jules, membre de Angel Fall. Pour un groupe comme le nôtre, c’est trop rare.

Nous sommes le nez constamment plongé dans notre musique, le seul retour possible c’est la scène. Sur le coup, on peut être un peu déboussolé face à ce miroir où l’on se regarde de vraiment près. Ca devient intéressant quand les choses mûrissent et qu’on réussit à convertir tout cet apport sur scène. Zebrock nous a permis l’an dernier de nous produire à la Fête de L’huma, devant un large public, des moyens techniques…des conditions idéales… »

E-zik.com

« La Scène Bastille était incontestablement le lieu où il fallait se trouver ce samedi 1er Avril pour écouter du rock, et du bon (…) Jules, le chanteur, sait motiver ses troupes. Et amorce le contact avec une « Petite Mort » chaude et enragée.

Caché derrière ses dreads, le bassiste fait des bonds. La batterie fait péter les baffles et on s’envole en rythme.

La particularité notable des Anges tient tout particulièrement dans les différences d’ambiance entre chaque morceau. Comme de multiples tableaux dont on découvrirait peu à peu les couleurs. Parfois chaudes et violentes, d’autre fois plus rafraîchissantes, ironiques, plaquées à coups de pinceaux bien maîtrisés.

Le public monte en puissance. Angel Fall aussi. Partis tous ensembles pour un voyage trop court d’une petite heure de bonheur. Jules, le chanteur, irradie. Planté solidement sur ses deux pieds, face à nous, ce soir, « Le roi c’est lui ». On y croit. La guitare rugit toujours plus fort. On en prend plein la tête et les oreilles, et on en redemande.

On découvre au passage quelques morceaux du maxi à venir. Dont le splendide « Réponds », beau à pleurer. Tant au niveau de l’interprétation virtuose que du texte, déchirant. « Biguine » enchanteresse pour un peu plus de légèreté, et un joli morceau de bonheur avec un drôle de morceau, annoncé tout de go comme « country ». Ca suit, ça gueule, la guitare chante, et on balance en rythme.

Un rappel. Refus de les laisser filer aussi vite en nous laissant ainsi sur notre faim. Final en beauté. « Bang bang », touché, beau shoot ! Et « That »s all right mama ». Oui, vraiment cela va bien. Un peu de chaleur dans le coeur, le temps que la musique cesse, sans qu’on ose y croire vraiment…”

Le Maine Libre

“De la bonne pop-rock, c’est ce que propose Angel Fall (Paris), un quatuor bondissant aux influences anglo-saxonnes nettement marquées, une musique bien lêchée.”

Rock One

« Venus » dans le CD sampler de Rock One + article : « signe particulier : Angel Fall a gagné les « tremplins de la musique » 2005 et jouera aux Solidays 2005. Ca sonne comme : Saez, Muse, Kyo. Dans les baks : premier CD « Mon Vampire » actuellement disponible…  »

Zebrock.net

“(…) Une voix familière qui devient rapidement indispensable, des textes chauds et intelligents, chantés en français et dans la langue de Shakespeare, une énergie à la Wampas, des sons lourds et puissants qui font place à des mélodies légères et acoustiques, un univers musical riche en références…ces « quatre fantastiques » devraient aller très loin ! »

Popingay’s

« Le groupe français Angel Fall livre là un album varié et puissant, constellé de sombres scintillements qui font vibrer l’âme. Marqué par un son dynamique, soutenu par des cordes rythmées, s’accouplant à des accents mélancoliques. Mon Vampire suscite des

impressions de paysage urbain de dimanche soir pluvieux, sur « Anxieuse » par exemple.

La voix, claire et posée, forte mais empreinte d’une certaine noirceur transmet son énergie douloureuse aux chansons. Les sonorités et la rythmique évoquent Placebo et le chant a parfois les accents déchirants de Noir Désir (…) quelques notes d’exotisme sur Biguine, où un son tropical fait son apparition, produisant un effet surprenant et revigorant. Enfin, un son proche du thérémine sur Mon Vampire donne un effet d’étrangeté, qui évoquera Ed Wood à certains, particulièrement saisissant. En bref c’est un album goûteux et prenant. »

 

interview du groupe angel fall à la radio LFM